Coach Déco

Décoration

Quels sont les points à étudier pour installer un dressing ?

Ces placards qui débordent, ces cintres qui s’enchevêtrent, ces piles de pulls qui s’effondrent et ces chemisiers qui se froissent, vous n’en pouvez plus. La solution idéale c’est le dressing, avec ses rangements adaptés à chaque pièce de la garde-robe et qui permet de trouver en un clin d’œil les vêtements que l’on va mettre.

Quelle place ça prend ?

Avoir un dressing, pour beaucoup d’entre nous c’est un rêve. Sur mesure, en kit, avec étagères, tringles et même tiroirs et rangements spéciaux pour les chaussures. Le choix dépendra du budget de chacun, bien entendu, mais aussi de la place que l’on a à lui consacrer et de la taille de la collection de vêtements qu’on possède.

Il faut en effet disposer d’au moins 4 m2 pour pouvoir envisager d’installer un dressing. En deçà, mieux vaut opter pour un placard classique.

D’autre part, on considère qu’il faut compter 3 cm par cintre pour que le dressing soit agréable à l’œil et surtout pour qu’il soit des plus pratique. La profondeur, elle, doit être de 60 cm. Tout dépend également de la hauteur sous plafond. Si celle-ci est limitée, on se contentera d’une tringle placée à environ 1 m 60 du sol, de façon à pouvoir accueillir tous les types de vêtements. Si vous possédez des manteaux longs et des robes, installez plutôt une tringle haute (à environ 1 m 80) pour que vos vêtements ne touchent pas le sol. Si en revanche -par chance- on dispose d’une hauteur sous plafond confortable, il ne faut pas hésiter à superposer les tringles : une tringle supérieure qui accueillera vestes et chemisiers et une tringle inférieure pour les jupes et les pantalons. Certains fabricants proposent des tringles télescopiques qui permettent d’attraper sans effort les vêtements les plus hauts placés.

Composez votre dressing en fonction de votre garde-robe

Pour les pantalons, il existe désormais des tiroirs à pantalons, des racks coulissants capables d’accueillir de 4 à 12 pantalons (rien que ça !) sans superposition et du coup sans le moindre risque de faux plis. Dans le même esprit, des cintres existent aussi pour les cravates de Monsieur.

Les tiroirs, généralement placés en bas du dressing, sont idéaux pour ranger les chaussettes et autres accessoires qui ne tiennent pas en place. Le top consiste en des petits croisillons en PVC, en bois ou en carton qui s’adaptent à la taille du tiroir et vous permettent de ranger une paire de chaussettes ou un foulard par compartiment. Vous pouvez également utiliser les tiroirs pour ranger les pulls et les t-shirts. Ainsi contenues, les piles de vêtements ne peuvent plus s’effondrer.

Les étagères, elles, sont parfaites pour ranger les boîtes, les chaussures ou encore les draps et couvertures ainsi que les vêtements hors saison. Les étagères supérieures ne doivent pas être trop profondes -35 à 40 cm sont largement suffisants- pour éviter de faire tomber des choses au fond et de les y oublier.

Quel style pour mon dressing ?

Côté fermeture, vous avez le choix entre 3 possibilités : les portes coulissantes, les portes battantes ou les portes en accordéon.

Les portes coulissantes ont l’avantage de constituer un gain de place conséquent. Si vous avez un petit espace à consacrer à votre dressing, c’est donc la solution qu’il vous faut. Seul petit bémol, elles ne permettent pas une visualisation complète du dressing car quand l’un des deux panneaux est ouvert, l’autre est forcément fermé.

Les portes battantes permettent une vision globale de tout le dressing ; en revanche, elles nécessitent de disposer d’une pièce dans laquelle on a au moins 1 mètre de recul pour pouvoir ouvrir complètement les portes. Cela implique un espace important.

Les portes en accordéon sont un bon compromis pour l’espace mais elles sont moins esthétiques et ne peuvent pas jouer le rôle de support pour un miroir, absolument indispensable dans tout dressing qui se respecte.

Autre détail des plus sympathiques, l’éclairage. Vous pouvez prévoir des spots au plafond de la pièce ou à l’intérieur même du dressing. Si vous choisissez un éclairage intérieur, veillez à ce qu’il soit performant car rien n’est plus désagréable que de ne pas voir ce que l’on cherche. Mais choisissez un éclairage adapté type LEDS, qui ne chauffe pas. Un éclairage halogène à basse tension peut s’installer sur le fronton du dressing : les spots seront alors orientés vers la façade. Mais si vous en souhaitez pas tirer des fils électriques dans votre dressing et que le plafond ne donne pas un éclairage direct dans le dressing, vous pouvez disposez des petits spots autocollants qui s’allument d’une simple pression. Enfin, le grand luxe consiste en un éclairage intégré qui s’allument automatiquement lorsque la porte du dressing s’ouvre.

Quel budget prévoir ?

Les prix des dressings sont très variables. Il y a en effet autant de prix que de types de dressing.

Les dressing en kit, qui pour certains ressemblent d’ailleurs plus à des aménagements de placards mais sont néanmoins des solutions intéressantes pour les tout petits espaces, coûtent de moins de 50 € à plus de 1000 € selon le nombre d’éléments que vous choisirez.

Pour une réalisation sur mesure, les prix peuvent facilement monter jusqu’à 3000 €. Mais si les meubles sont livrés et montés chez vous, vous bénéficierez de la TVA à 5,5%.

  Haut